Le Terroir

S'étirant au pied de la première chaîne du Jura suisse, les sols du vignoble sont caractérisés par leur origine jurassique. Avant tout pierreux et légers, parfois marneux et
plus lourds, voire alluvionnaires et profonds, ils ont en commun le calcaire, omniprésent. La pauvreté des sols en humus et leur richesse en sels minéraux offrent d’autres atouts précieux à l’élaboration de grands crus. Dans les meilleures parchets, les vignes sont amenées à plonger leurs racines dans les profondeurs pour se nourrir, favorisant ainsi la richesse des bouquets et l’ampleur des saveurs de nobles
cépages.

Divisés en 3 régions principales:
• La Béroche, de Vaumarcus à Bevaix
• La Côte, de Cortaillod à Neuchâtel
• L'Entre-deux-Lacs, de Hauterive au Landeron

Les quelques 600 ha du vignoble neuchâtelois qui s’étend sur 40 km au bord du lac entre Vaumarcus et le Landeron produisent en moyenne annuelle 35 à 40’000 hl de vins. Avec 4 % de la surface viticole de la Suisse et 3 % de sa production, Neuchâtel est le 6e canton viticole de Suisse.

Actuellement, 47 % des surfaces sont complantées en cépages blancs, essentiellement chasselas, pinot gris et chardonnay, et 53 % en rouge, principalement du pinot noir (295 ha). Près de la moitié de la production de pinot noir est destinée à l'Œil-de-Perdrix, probablement la spécialité la plus caractéristique de la région, tandis que l’autre moitié sert à l’élaboration de rouges élégants, souvent charpentés. Le même cépage permet encore la production d’un blanc de noir réputé qui,
lorsqu’il répond aux critères définis par un règlement spécialisé, peut être vendu sous le nom de «Perdrix Blanche». Les autres principaux cépages rouges sont le Gamaret et le Garanoir, destinés à l’élaboration de vins de pays.

Dans un souci de répondre à une demande nouvelle du consommateur, des essais avec d’autres cépages ont été entrepris et font l’objet d’un examen attentif, tant du point de vue de leurs aptitudes pédo-climatiques et oenologiques, que du point de vue commercial. Toutes ces spécialités nouvelles, représentent actuellement à peine 2 % des surfaces.
Depuis 1993, les vins de Neuchâtel sont produits dans le cadre strict d’une AOC, mais les limitations de production ont été introduites en 1990 déjà.

(Source: Station viticole cantonale)

image terroir

vignes00
imagepinot
vignoble